Off my mat – Où se faire masser à Paris? – Where to have a good massage in Paris?

20151122_193204.jpg
Bon j’ai triché: sur la photo il s’agit bien d’un spa (à Barcelone) mais pas de la Maison du Tui Na ni de Thémaé. Je n’avais alors pas le réflexe photo!

Bonjour!

Un petit article hors tapis de yoga, sur un sujet que j’adore…Les massages! Ceux qui me connaissent bien savent que découvrir (ou redécouvrir) un bon massage est une de mes activités favorites 🙂

Au coeur de l’automne, alors que les températures commencent à tomber et que la lumière du jour vient à manquer, il faut co-coo-ner et prendre soin de soi!

Je fais ici un focus sur mes deux instituts de massages préférés à Paris: un qui relève plutôt de l’exception car le budget n’est pas totalement abordable, et un bon marché mais extraordinaire également!

Mon préféré – option chic et chère, moment d’exception: Thémaé

Thémaé c’est un peu mon moment d’exception, mon massage de fête. J’y aime tout: la lumière tamisée des salles de massage, le fait qu’on puisse choisir sa musique (invariablement, pour moi, les sons de la forêt tropicale, on ne se refait pas) ET son baume de massage (ils en ont un à la figue!), les masseuses qui sont très prévenantes ET très bien formées, et donc in fine la qualité des massages eux-mêmes.

J’y ai testé trois massages:

-Le massage singapourien: un massage profond avec un travail sur les muscles et les organes – pas le plus détendant mais on en sort « régénéré »

-Le massage ayurvédique: de très loin mon préféré: un niveau de pression parfait, le juste équilibre entre le travail musculaire et la détente, du pur bonheur

-Le massage prénatal: très très bien également, très doux mais avec quand même un peu plus de force que certains autres massages prénataux qui sont vraiment des « effleurements ». Ceci-dit, je me suis endormie pendant le massage et donc je l’ai trouvé trop court

Un axe d’amélioration est peut être le fait qu’on prend le thé à l’arrière de la boutique, et que l’endroit pourrait être un peu plus cosy afin de prolonger l’effet détente du massage.

Les tarifs sont assez élevés, une centaine d’euros pour une heure, donc c’est un budget, mais c’est aussi un moment dont on se souvient.

Mon spot habituel – option efficace et meilleur marché: La Maison du Tui Na

La Maison du Tui Na, c’est « mon » spot de massages, l’adresse que je conseille volontiers à tout mon entourage tant le rapport qualité-prix y est excellent, et l’efficacité des massages au top. Il y a trois adresses à Paris, dans le 16e, dans le 7e et dans le Marais. Je ne connais que les salons du 16e et du Marais mais ils se ressemblent assez. L’ambiance est bien moins cosy qu’un institut comme Thémaé par exemple, et on se sent moins dans un « cocon » de bien-être, mais les massages sont de très grande qualité. Les massages « Tui Na » sont des massages thérapeutiques en Chine et je suis assez convaincue de leurs effets…

J’y ai testé deux types de massages

-Le Massage Tui Na et le Tui Na aux huiles essentielles: bon là pas de différence entre les deux si ce n’est l’utilisation d’huiles essentielles donc je les regroupe. Le massage Tui Na est un massage plutôt appuyé qui agit sur les muscles et sur les points d’acupuncture (enfin je crois que ce sont les points d’acupuncture). Le masseur s’attache vraiment à dénouer les tensions. Je me rappelle par exemple d’un masseur qui a passé un bon quart d’heure à me dénouer une « boule » dans le trapèze. Pour le coup on ne risque pas de s’endormir mais qu’est ce qu’on se sent bien ensuite!

-Le massage « Tui You » – accessible aux femmes enceintes: c’est un massage détente et donc moins appuyé que le Tui Na. Agréable donc mais je l’ai un peu moins apprécié puisque je préfère les massages un peu plus musclés! Ceci dit cela peut vous correspondre.

Les prix sont d’environ 60 euros pour une heure de massage, et vous avez des cartes d’abonnements avec lesquelles on peut en avoir pour 50 euros pour une heure de massage. C’est donc bien meilleur marché pour une super qualité!

Profitez de votre journée et prenez soin de vous!

English version

A short article about a non-yoga topic but that I am very fond of: massages! Those who know me well also know that discovering a new great massage is one of my favorite activities.

This is now december, the weather is rather cold and we crave more light. It’s cocooning and massage time!

I will present here two of my favorite Parisian massage spots: one which is rather expensive so it is good for an exceptional moment, and the other one which is a bit cheaper. You have to know that – generally speaking – massages are quite expensive in Paris!

My favorite one – posh and expensive but quite and exceptional moment: Thémaé

Their massages are like a party to me. Only you do not leave it drunk…I like everything there: the light, the fact that you can choose your music (for me, always the tropical forrest sounds) AND your massage oil (there is one with fig…). The massagers are very experimented and kind, so the massages are great! I tested three different massages there:

-The Singaporean massage: it is a very deep organ and muscles massage. I would not say it is the most relaxing but afterwards you feel pretty rejuvenated.

-The Ayurvedic massage, which is my favorite one: it is the perfect balance between muscle work and relaxation. A perfect moment.

-The prenatal massage: very good also, a bit stronger than other prenatal massages that sometimes are too light for me. That said, I fall asleep during this massage so I found it too short!

One thing that could be improved at Thémaé is the « tea break spot »: it is within the shop so it is not as cosy as it could be in order to reflect the quality of the massages.

Prices are around one hundred euros for one hour, so it is quite expensive but it is a massage you’ll remember.

My usual spot – Efficient and cheaper: La Maison du Tui Na 

I generally recommend la Maison du Tui Na to everyone I know as it is the best value to me. It is a bit less cosy than other massages institutes like Thémaé or Hotel spas, but the quality of the massages is very very good. There are three locations in Paris so you can find one close to your home! (or hotel)

I tested two different massages there:

-The Tui Na massage: those massage work on muscles tension and acupuncture (accupressure?) points. If your muscles are very tensed it can be a bit less relaxing than other massages but you feel so good afterwards!

-The Tui You massage (pregnancy friendly): this is a relaxing massage, less strong than the Tui Na but very enjoyable also (although I personally prefer deeper massages). I chose this one while I was pregnant and did the last one a few days before giving birth!

Prices are around sixty euros for one hour and you can also buy cards of five or ten massages – so in the end one massage can be around fifty euros, which is pretty cheap for Paris.

Enjoy your day and take care!

Namaste

 

Publicités

Une super bonne idée – Emmener bébé en cours de yoga – Taking your baby to a yoga class

20151118_113456
Un bébé joyeux entouré de plein de bébés joyeux – A happy baby surrounded by many other happy babies!

Bonjour à tous,

Pas d’article de fond cette semaine, cependant je souhaite vous présenter une activité sympa à faire avec un bébé de 1 mois à 1 an!

Ayant récemment accouché et étant passionnée par le yoga (que j’ai pratiqué jusqu’au jour de l’accouchement), il était important pour moi de pouvoir reprendre ma pratique assez rapidement.

Bien évidemment, dans les semaines qui suivent l’accouchement on a autre chose à faire, et le rythme est tellement anarchique que ça ne nous viendrait même pas à l’esprit.

Ceci dit, lorsque j’ai pu dépasser les trois heures de sommeil d’affilée, l’envie est vite revenue et j’ai repris ma pratique tranquillement, à la maison. J’avais aussi envie d’assister à des cours afin d’être en groupe et de profiter du s’avoir d’un professeur. Ceci dit, pas facile d’assister à des cours de yoga quand on a un bébé de quelques semaines à gérer! Il se trouve que j’ai trouvé des cours de yoga Maman-Bébé à Barcelone.

Du yoga Maman – Bébé, qu’est ce que ça veut dire concrètement?

On est assez loin des cours de yoga traditionnels – souvent plutôt très calmes/ studieux ou alors en musique mais très dynamiques. Là, imaginez plutôt une salle avec quinze bébés qui gazouillent/mangent/jouent/pleurent et leurs mamans qui, assises sur leur tapis, essaient de faire décoller leurs pieds du sol – mission impossible quelques semaines après un accouchement, quand on n’a plus d’abdominaux. Il s’agit d’un yoga assez doux mais qui permet de se remettre en forme. On ne saute pas et on ne se met pas sur la tête, on essaie plutôt de réacquérir de la force dans les jambes, dans les les abdominaux, et au niveau du périnée, mais aussi de détendre/assouplir le corps malmené par l’accouchement et les positions d’allaitement/de biberon/ de portage. Pendant ce temps, bébé est tranquillement allongé devant le tapis, sur une couverture colorée, ou bien, s’il n’est pas suffisamment calme, on effectue les mouvements en le gardant dans les bras.

Pourquoi c’est une super idée:

-Que vous ayez déjà ou pas une expérience du yoga, c’est super: c’est très pratique, car il n’est pas forcément facile de laisser bébé à une baby-sitter dans les première mois. Et il n’est pas toujours évident de trouver des activités « baby friendly »!

-C’est un moment vraiment agréable à partager avec bébé, et qui change des habituels change/bain/repas

-Bébé est ravi – le notre du moins passe l’ensemble du cours à sourire et à regarder les autres bébés (et, j’ai l’impression, à rigoler en nous voyant essayer de décoller les pieds du sol, mais je me fais peut être des idées)

-On rencontre d’autres mamans et d’autres bébés – et on peut constater par la même occasion que non, notre bébé ne fait pas des « trucs bizarres » – ou alors, ils font tous des trucs bizarres!

-C’est un vrai plus pour la rééducation du périnée et c’est bien plus agréable que les séances chez la sage femme. Là, on travaille le périnée sans s’en rendre compte.

-C’est un vrai outil de remise en forme, accessible à toutes – suffisamment tonique pour qu’on sente un vrai travail, mais suffisamment doux pour ne pas être décourageant après une grossesse.

-On se fait plaisir tout simplement, on se reconnecte avec son corps d’une façon moins « utilitaire » que nos autres activités quotidiennes, et on profite d’une heure de répit!

Je le conseille donc à toutes les mamans, à partir d’un mois après l’accouchement, qu’elles aient ou non essayé le yoga avant. Les cours sont généralement accessibles la première année du bébé.

A très vite, et d’ici là, prenez soin de vous!

English summary

Today I want to talk about a fun activity that I’m doing with my 2 months 1/2 old son: yoga mama/baby. Indeed, soon after I gave birth to him I wanted to practice again, not only at home, but also in a collective group. I was lucky to find a « yoga mama/baby class close enough from home.

Yoga mama-baby is quite different from classic yoga classes: you can imagine a bunch of babies playing, babbling, eating or crying – an their mothers, sit on their mats and trying to lift their feet from the ground, which is veeery difficult when you have just given birth. It is a quite gentle practice – where you rebuild your legs/core/pelvic floor muscles and also relax your body. During the class, babies are playing in front of you (or sleeping) (or babbling) or they are in your arms if they are not quiet.

Why I think it is a great idea:

-It is very practical – it is not always easy to find a baby-sitter in the first weeks/months after your baby is born. Moreover, it is not so easy to find a baby-friendly activity!

-It is a nice moment to spend with your baby, different from changing a diaper or feeding him/her!

-Baby is happy – at least ours is! He spends the hour smiling and looking at the other babies (and, I have the impression that he laughed when he looks at us trying to lift our feet)

-You meet other moms – and you can notice that your baby is not more awkward than the others – all babies do strange things!

-It is a plus for your pelvic floor reeducation – and it is much more enjoyable that the actual reeducation sessions!

-It participates in getting you back into shape – it is not « fake » moves you are doing!

-It is really fun, and it allows you to reconnect with your body in a less « utilitarian » way than the rest of your daily activities.

See you soon, Take care!

Namaste

 

On my mat – Le yoga pendant la grossesse

IMG_1996

Le yoga m’accompagne depuis des années et c’est un énorme plus dans mon quotidien. Mes journées sont toujours meilleures lorsque je prends le temps de pratiquer – je me sens plus calme, plus posée, plus « moi »; mais aussi mieux physiquement. J’ai l’impression que le yoga permet d’accorder le corps et l’esprit, comme s’il s’agissait d’un instrument de musique.

Ainsi, enceinte, il était évident et important pour moi de continuer à pratiquer – c’est l’évolution de cette pratique que je souhaite partager avec vous aujourd’hui.

Il m’est arrivé de lire que la pratique du yoga n’est pas conseillée pendant les trois premiers mois de la grossesse. En fait, à en lire certains articles, il semblerait que presque TOUT – à part dormir, travailler et manger des yaourts pasteurisés- soit déconseillé pendant cette période. Dans mon cas, étant donné mon passé et de mon mode de fonctionnement, il était important de me créer une parenthèse de sérénité pendant ces longues semaines et le yoga me permettait de répondre à ce besoin. J’ai donc poursuivi ma pratique, en l’adaptant.

Lorsque je suis tombée enceinte, cela faisait déjà quelque mois que je focalisais ma pratique sur l’Ashtanga et le « Mysore ». Il s’agit d’une pratique assez rigoureuse et exigeante physiquement, je l’ai donc très fortement adaptée pour les premières semaines de la grossesse: je ne pratiquais plus 6 jours par semaine mais plutôt 3 à 5 en fonction de mon niveau de fatigue – la fatigue est très présente pendant le premier trimestre et je ne me suis jamais forcée. J’ai immédiatement supprimé tous les saut (notamment dans les salutations au soleil) (il faut dire que je sautais déjà peu, ma musculature n’étant pas très développée et mes articulations un peu fragiles) et toutes les torsions. Pour le reste, j’y suis allée à l’intuition,  en « ressentant » l’effet des mouvements sur mon corps. Pendant ces semaines, je ne suis allée à aucun cours de yoga et n’ai pratiqué que chez moi pour aller vraiment à mon rythme, ne pas risquer une correction de posture qui me m’aurait mise mal à l’aise, et, je dois dire, ne risquer de m’exposer à aucun « jugement » sur le fait de pratiquer ou non pendant cette période, les avis étant très divergents.

J’ai repris une pratique plus « intensive » bien que de plus en plus modifiée pour le second trimestre: je suis alors retournée pratiquer le Mysore au sein d’une école, et j’ai repris ma pratique quasi quotidienne. J’avais beaucoup d’énergie pendant ce semestre, et plus de nausée, j’ai alors énormément apprécié la pratique. Au fur et à mesure des semaines, j’ai enlevé ou adapté des positions à mon évolution physique, et essayé de mettre l’accent sur la lenteur – en tenant les postures plus longtemps – et un côté plus « Yin » que « Yang » (ce qui n’est pas évident pour moi!!).

Enfin, pour le troisième trimestre, j’ai continu sur ce même rythme; toujours en adaptant les postures à mes sensations. Lorsque je suis entrée dans le 8e mois mon col s’est modifié et j’ai donc du prendre du repos et « faire attention ». J’ai alors revu la composition de ma pratique – 75% assise ou allongée – et je continue ainsi aujourd’hui.

La grossesse apporte son lot de bouleversements physiques et émotionnels: le yoga est alors un fantastique support, qui permet de s’approprier ce « nouveau corps » en constante évolution, de se sentir en forme (je n’ai eu aucun souci de dos ou autre jusqu’ici, pendant cette grossesse), mais aussi de mieux vivre ses émotions. Je suis également convaincue que tout se travail sur le lien entre la respiration et le mouvement peut être très bénéfique pour l’accouchement… Espérons que ceci sera effectivement le cas le moment venu!

Je reviendrai plus tard sur les postures que j’ai pratiqué à différents stades de cette grossesse, et également sur les différents cours de yoga pour femmes enceintes que j’ai pu essayer pendant cette grossesse et la précédente.

D’ici là, prenez soin de vous!

Off my mat – premier massage prénatal aux Etangs de Corot

Bonjour à tous!

Le mois de juin a été assez mouvementé et me revoici donc assez tard, pour vous parler de massages cette fois-ci.

Je vous avais déjà parlé de mon intérêt pour les massages, et en particulier pendant la grossesse. En général, les instituts refusent de vous masser les trois premiers mois (pour des raisons de responsabilité je suppose?). C’est donc fin mars que j’ai bénéficié de mon premier massage prénatal, au spa Caudalie de l’hôtel « Les Etangs de Corot » à Ville d’Avray, en région parisienne!

les Etangs de Corot

J’avais choisi cet hôtel pour fêter les dix ans (!) de notre couple. Je savais que l’hôtel comptait un restaurant étoilé et un spa, ce qui est tout à fait mon idée d’un week-end parfait. Je reviendrai sur l’hôtel et le restaurant une autre fois, pour l’heure, parlons massage!

Bon je dois dire que ce massage a placé la barre très haut pour les suivants: c’était il y a déjà quatre mois et j’en garde un souvenir formidable (Bien sûr ceci est peut-être amplifié par le fait que je n’avais pas été massée depuis plus de trois mois et que mon corps en avait vraiment besoin après 12 semaines de nausées et de fatigue intense en plein hiver).

Ces cinquante minutes de massage ont été extraordinaires. Le massage est doux mais avec une pression suffisante pour qu’il ne s’agisse pas que d’effleurements. La technique de la masseuse était vraiment proche de la perfection, et elle passe sur l’ensemble du corps – sauf le ventre si vous ne le souhaitez pas (ayant comme pour ma première grossesse, beaucoup de contractions depuis le début du second trimestre, je préfère éviter de solliciter mon ventre pendant les massages!). Par ailleurs, on sent un véritable intérêt pour le client, dans la façon dont la masseuse prend le temps de vous expliquer le soin, vous installe, ajuste une serviette roulée en dessous de vos genoux pour être sûre que vous êtes confortablement allongée, et s’enquiert régulièrement de votre bien-être. Malheureusement je ne me souvient plus de l’ambiance musicale – je crois bien m’être assoupie pendant le massage, signe de détente suprême! J’ai vraiment profité pleinement de ce moment et j’y retournerai sans aucune hésitation!

Pour ce qui est des points un peu moins positifs, le spa dans son ensemble m’a un peu laissé sur ma faim – notamment parce qu’il n’y a pas de piscine mais seulement un hammam et un jacuzzi, or les deux sont déconseillés quand on est enceinte. Je me suis donc rabattue sur la tisane et le raisin à volonté en attendant le massage. Par ailleurs, le prix du soin est assez élevé – un peu plus de 100€ – cependant je considère que la qualité est vraiment au rendez-vous et qu’à titre exceptionnel – si vous pouvez vous le permettre, et dans le cadre d’un week-end idyllique, ça vaut le coup!

Vous trouverez toutes les informations sur le site de l’hôtel:

http://www.etangs-corot.com/fr/hotel-etangs-de-corot.html

De mon côté je reviens très prochainement vous parler d’autres massages prénataux  – et de bien d’autres choses!

In love with a book: Yoga Sadhana for mothers

Lors de ma première grossesse, j’avais trouvé peu de livres enthousiasmants sur le sujet. Ne sachant rien de rien sur le sujet, je m’étais cantonné aux basiques des rayons maternité de la Fnac et n’étais pas allée plus loin.

C’était en 2012, et depuis mes passions et envies ont évolué. J’ai notamment approfondi ma passion du yoga – et suivi un premier « teacher training » à Los Angeles, dont je vous reparlerai. J’ai commencé à me plonger dans l’ashtanga yoga, consolidé mon alimentation végétarienne, et commencé à penser mon projet de vie. Bref, une période très riche!

Aujourd’hui, je vis la construction de Lutin n°2 d’une toute autre façon. J’ai envie d’être connectée à cette grossesse, et de grandir par cette expérience. Je suis très reconnaissante à ma bonne étoile de me permettre de la vivre. Je pratique le yoga quotidiennement et j’essaie d’être plus connectée à mon corps.

Cette démarche s’accompagne de lectures…et je voudrais donc vous parler aujourd’hui d’un livre qui m’a énormément touchée et que je recommande à toutes les femmes enceintes, intéressées de près ou de loin par le yoga.

Ce livre s’appelle Yoga Sadhana for mothers –  et est sous-titré « Shared experienes of Ashtanga yoga, pregnancy, birth & motherhood »:

Yoga Sadhana for mothers

Je l’ai pour ma part acheté sur Amazon.fr ici:

http://www.amazon.fr/Yoga-Sadhana-Mothers-Experiences-Motherhood/dp/1906756309

Mais vous pouvez semble-t-il le commander directement sur le site consacré au livre:

http://www.yogasadhanaformothers.com/home/4585679466

Je ne sais plus comment je suis tombée sur ce livré mais c’est exactement ce dont j’avais besoin. L’auteur y parle de yoga bien sûr – et on y retrouve l’ensemble de la première série d’Ashtanga adaptée pour la grossesse. Mais surtout, les deux-tiers du livre sont composés de témoignages de mères, ayant pratiqué le yoga pendant leur grossesse. On y trouve également des informations cruciales sur notre anatomie, et sur la période post-partum. C’est un livre très profond et émotionnel, qui nous connecte à ce que la maternité a de plus universel. On se sent proche de toutes ces femmes, qui, sur plusieurs générations, ont partagé cette même expérience – bien qu’à chaque fois très différemment. C’est un livre très puissant également, et sans concessions – certains passages peuvent impressionner et j’aurais tendance à conseiller à certain(e)s de les passer- notamment pour une première grossesse. C’est un livre dont je suis tombée amoureuse, et qui achève de vous convaincre – s’il y en avait besoin – que la grossesse et la naissance sont les expériences les plus belles et les plus fortes au monde.

Précision intéressante, ce livre n’est pas du tout dogmatique et ne cesse de préciser qu’il n’y a pas de bonne façon de faire, pas de réponse absolue, mais qu’il faut nous écouter et suivre notre instinct.

Si vous ne souhaitez lire qu’un seul livre sur le yoga et la grossesse, c’est de très loin celui-ci que je vous recommande!