On my mat – Ashtanga Yoga & Mysore, j’essaye ou pas?

Prasarita Padottanasana, un asana de la séquence debout en Ashtanga / an asana from the Ashtanga standing sequence
Prasarita Padottanasana, un asana de la séquence debout en Ashtanga / an asana from the Ashtanga standing sequence

Summary in English below

Etant assez curieuse (voire dispersée) de nature, j’ai pratiqué différents types de yoga. Je vous propose de vous faire part de ma perception de différents styles, ce qui pourra peut être aider certains d’entre vous, intéressés par le yoga mais un peu perdus dans cette « jungle » de noms à consonances plus ou moins exotiques!

Bien sûr, il ne s’agit que de mon ressenti, qui ne fait donc en rien autorité…à part dans mon esprit. Par ailleurs, ce ressenti évolue dans le temps puisque mes besoins aussi…

Je me suis intéressée assez tard à l’ashtanga yoga. Je trouvais cette pratique d’apparence trop austère, trop « masculine » (ça fait partie des rares cours où il y a autant voir plus d’hommes que de femmes),  et trop rigide.  Pour l’histoire de l’asthanga et sa description (travail sur la respiration, mantras, etc.) je vous renvoie à l’article Wikipedia en anglais qui est très complet. Je me permets simplement de rappeler que ce style a été fondée par K. Pattabhi Jois au milieu du vingtième siècle et que sa famille tient toujours les rênes de l’école (littéralement, puisque c’est sa famille qui nomme les professeurs autorisés).

Concrètement, lors d’une séance d’ashtanga, on travaille toujours les mêmes postures (asanas), dans le même ordre (ce qui constitue une série), avec un focus particulier sur la respiration et la connexion entre le regard et le mouvement. Lors des séances de « Mysore », on ne suit pas le professeur mais on travaille individuellement – ce qui implique d’avoir mémorisé la série auparavant (et elle est longue!) – Le professeur est là pour nous corriger et nous aider.

Pour ma part, l’Ashtanga yoga correspondait exactement à ce dont j’ai eu besoin à un certain moment de ma vie, c’est pourquoi j’ai commencé à le pratiquer, et je continue aujourd’hui car j’ai le sentiment qu’il me permet de progresser énormément.

Ce que j’aime dans l’Ashtanga

-La série d’asanas imposés: ceci facilite la concentration, fait travailler la mémoire (quand on pratique le style « Mysore ») et permet de progresser « en profondeur » sur chaque asana.

-Le côté très « complet » d’une séance, puisque grâce à la structure des séries on travaille toutes les parties du corps (ainsi que la respiration et la concentration bien sûr).

-L’accent sur la connexion respiration-mouvement et l’importance du regard, qui créent un état de concentration assez intense.

-L’atmosphère des séances de Mysore: chacun est très concentré, moins de risques de se disperser

-Le fait que ce soit un style très dynamique – je cherche encore la personne capable d’accomplir une série d’ashtanga sans transpirer!

Ce que j’aime moins dans l’ashtanga – du moins ce qui est plus difficile pour moi en ce moment

-La « rigidité » de la pratique, qui laisse selon moi un peu moins de place à la créativité et à l’inspiration que d’autres styles de yoga.  En d’autres termes, un style de yoga un peu moins « fun » (en apparence du moins) que d’autres.

-La frustration que peut engendrer le fait de bloquer sur certaines postures, puisque là il n’est pas question de les laisser de côté et continuer comme si de rien n’était. Alors effectivement, en soi c’est plutôt un point fort puisqu’en yoga, mieux vaut travailler ses points faibles que ses points forts, mais parfois ça n’en n’est pas moins frustrant!

-Trop de sauts – je vous avais prévenus on est dans le subjectif. Mes genoux sont un peu fragiles, j’y fais particulièrement attention, donc je me méfie des sauts. Vous me direz, avec suffisamment de « core strength » pas de risque – oui mais je n’en suis pas tout à fait là :). De façon général, j’ai l’impression que c’est un yoga qui peut « fatiguer » un peu le corps si on n’est pas extrêmement attentif.

Encore une fois ceci n’est que mon avis!

Je pratique la première série régulièrement et suis toujours très positivement étonnée de la « puissance » de l’ashtanga. Je vous recommande ce style si:

-Vous avez envie d’un yoga « qui bouge » et qui vous permette d’exprimer votre énergie

-Mais vous aimez avoir un « cadre » (ou vous avez l’impression que vous n’aimez pas ça mais en avez besoin)

-Idéalement, vous êtes prêts à pratiquer 1h30 d’affilée pour accomplir une série entière (ce qui n’est pas le cas de tout le monde!)

-Cela peut vous plaire aussi si, au delà des postures, vous vous intéressez aussi aux autres pans du yoga (respiration, mantras, méditation, alimentation, etc.)

Enfin, il faut savoir que la plupart des styles de yoga actuels sont basés sur l’ashtanga, et donc vous trouverez des éléments de l’ashtanga yoga un peu partout.

Je vous parlerai prochainement d’autres styles que j’ai pratiqués, d’ici là prenez soin de vous!

Summary in English

As I’m a bit curious – or even sometimes scattered! I tried many yoga styles. I want to share with you my vision of those schools. Of course it is only my personal advice – nothing scientific, all subjective!

I became interested in Ashtanga quite late as I tended to think that it was to rigorous and not fun enough for me (If you are interested in the history of Ashtanga,  you can read the Wikipedia article…). 

However, it was exactly what I needed at a certain time of my life therefore I started practicing it – and still do.

What I particularly like about Ashtanga:

-The fixed sequence: it helps focusing, develops memory, and we can really improve each asana.

-The very complete/ exhaustive sequence: Along the sequence we work all body parts, and also breath and focus.

-The connection between breath,  eyes and movement, which create a very deep focus.

-The atmosphere during the Mysore classes – very focused and studious.

-It is very energetic, so it is a great way to express and direct my energy.

What I find less attracting – or more difficult

-I find it very rigorous and not always very fun – as it is a fixed sequence, I find there is not a lot of place for creativity and inspiration.

-It can sometimes be frustrating when a pose is difficult or seems impossible, as you cannot go further. It is a very good « yogic » experience but still, it is frustrating.

-Too much jumping for me –  It is very personal but my knees are a bit fragile and I’m very careful about my joints, so I sometimes find it a bit « violent ». You could say I lack muscle to support the joints – and it is quite true! But anyway it is what I feel right now.

I think that you will really enjoy this yoga style if:

-You are looking for something very energetic

-But you also like (or need!) a stricter frame to direct your energy

-You are willing to spend 1h30 doing yoga

-But also if you are interested in other aspects of yoga, such as breathing, mantras, philosophy as the Ashtanga yoga is a very broad and complete system

Finally, many of the « modern » yoga styles are based on Ashtanga yoga so you will find some elements of Ashtanga yoga in many yoga classes.

Have a wonderful day and take care!

The misadventures of a parenting yogi, humour « yogique » pour parents débordés

Toujours une couche à changer ou un chausson à réenfiler?
Toujours une couche à changer ou un chausson à réenfiler? Always a diaper to change or a bootee to pull on?

Summary in English below

Cela fait bien longtemps que je n’ai pas écrit, entre une fin de grossesse un peu fatigante, un accouchement pittoresque et une expatriation à l’improviste. Je reviendrai sur tout ça plus tard, mais pour l’heure j’ai envie de vous parler d’un livre que j’ai lu enceinte, et qui m’a laissé un très bon souvenir.

Les livres me permettent souvent de trouver l’inspiration, de me divertir ou de satisfaire ma curiosité. Dans le cas de The misadventures of a parenting yogi de Brian Leaf, on peut dire que ces trois objectifs ont été atteints!

J’ai lu ce livre alors que j’étais enceinte de H., notre petit deuxième. Forcément, je me sentais très concernée par le sujet, et par ailleurs j’avais lu que ce livre était écrit sur un ton assez « léger », ce dont j’avais plutôt envie. Il y a suffisamment de lectures plutôt trop sérieuses destinées aux femmes enceintes!

Bien que je ne me sente pas forcément très proche des personnages et de leur mode de vie- mis à part leur intérêt pour le yoga, mais finalement le livre en parle peu – j’ai complètement accroché avec ce témoignage de papa un peu débordé. Le livre est plein d’humour et de sensibilité, et reflète bien ce qu’on vit avec les enfants – on adore, même si on galère souvent, même si on ne dort pas assez et même si on n’a plus de temps pour soi.

C’est aussi extrêmement intéressant d’avoir un point de vue de papa – notamment sur la grossesse et l’accouchement, qu’il aborde assez largement. C’est un point de vue qui n’est pas assez fréquent dans la littérature pour/au sujet des femmes enceintes!

J’ai été particulièrement marquée par sa perception des accouchements de sa compagne. C’est écrit très simplement et sans drama – même si du coup, je ne le conseille pas forcément aux lectrices enceintes pour la première fois et un peu inquiètes sur le sujet, dans la mesure où il s’agit d’accouchement « originaux ». On ressent très bien son admiration pour sa compagne dans ces moments, ce qui aide à se sentir plus forte! A postériori, j’ai le sentiment que ce livre m’a beaucoup servi puisque j’ai eu droit, comme sa compagne, à un accouchement express en 45 minutes à domicile… (non « souhaité » pour ma part).

Le livre est facile à lire (bien qu’en anglais), assez court, et suffisamment léger pour être lu dans les transports – pas besoin d’un niveau de concentration trop intense!

Je le recommande et le relirai sans doute, avec mon nouvel oeil de parent de deux enfants!

Je vous souhaite une merveilleuse journée, à très vite!

Summary in English

First sorry for my English which is very far from perfect!

I was saying that I had not written for a long period of time…As I did not write toward the end of my pregnancy, and then when after I gave birth in a kind of original way, and then when we organized our own « amateur » expatriation.

However I want to share with you a book that I read while I was pregnant with H. this year, and which I really liked. Misadventures of a parenting yogi was written by a dad – this makes it very interesting as it is quite rare to have the father’s point of view about pregnancy, birth and parenting in general. It is very funny and enjoyable, and as a parent you can relate to many things even though you don’t share the same lifestyle. It perfectly illustrates the way you love your parent life even though it is difficult and you have no time for yourself!

I was very interested in his vision of pregnancy and birth – very simply and without drama, even though his children’s births were quite original. We can feel how he admired his partner in these moments, which is very empowering.

This is a book I clearly recommend – but perhaps not for future moms who have never given births if they are a bit worried about giving birth.

Have a wonderful day!