Comment le yoga est-il venu à moi?

Aujourd’hui je souhaite partager avec vous ma découverte du yoga – dont je suis reconnaissante chaque jour.

Si je recommande la pratique du yoga à tout le monde et en fais fréquemment l’apologie auprès de mon entourage, il y a quelques années j’étais complètement étrangère à cette pratique.

J’ai pris mon premier cours de yoga en Irlande il y a une dizaine d’année, alors que j’étais étudiante en programme Erasmus. A l’époque, j’ai apprécié mais sans plus et je n’ai pas creusé le sujet. Ce n’était sans doute pas encore le bon moment pour ma rencontre avec le yoga! Et avec le recul mon rapport à mon corps et à ma spiritualité n’étaient sans doute pas encore assez apaisés.

Le yoga est revenu à moi quelques années plus tard, alors que je traversais une « crise » de santé qui m’a fait questionner mon histoire, mon corps, et ce que je pouvais en attendre. J’étais désespérée – et lorsque ce genre de situation se présente, je cherche très rapidement un plan d’action car je sais que je pourrais facilement m’enfermer et sombrer. J’ai alors eu la connaissance d’une journée « portes ouvertes » au centre de yoga Sivananda à Paris, et mon mari et moi nous y sommes rendus. Nous avons assisté à une démonstration d’asanas puis à un cours d’initiation, et j’ai tellement aimé ces moments que je me suis inscrite à un cycle de cours pour débutant. Par la suite, j’ai continué les cours au sein de cette école, et les ai complétés par des cours de vinyasa yoga et de yoga Iyengar dans d’autres centres – je papillonnais et étais curieuse de tous les styles.

Je me suis progressivement prise de passion pour cette pratique, et j’ai souhaité me tester en suivant une première formation de professeur aux Etats-Unis – l’occasion s’est présentée très naturellement et je ne me suis pas posé de questions. C’est après cette formation que ma pratique a évolué pour devenir quasi-quotidienne. Finalement, l’an dernier, traversant un nouvel épisode douloureux, j’ai voulu tester le yoga ashtanga (je reviendrai plus tard sur les différent types de yoga). J’y ai trouvé le rythme, la structure et l’état d’esprit dont j’avais besoin, et c’est cette pratique que je poursuis aujourd’hui.

Ce qui me frappe dans ma relation avec le yoga ces dernières années, c’est que tout s’est fait très naturellement, et presque à mon insu, comme si c’était le yoga qui était venu à moi et non l’inverse. Chaque rencontre s’est faite simplement  – sans réflexion de ma part – et j’en suis très reconnaissante!

J’en suis donc venue à penser que le yoga est mon dharma, et j’accepte de vivre les prochains surprises que ma pratique me réservera.

Le yoga peut se rencontrer à toutes les occasions de la vie et en y cherchant différentes choses. Pour peu qu’on soit prêt, l’important est de laisser la pratique venir à soi car elle a énormément à apporter!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s